Err

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier
 

GAILHAC Jean Baptiste Charles Henri Georges

Nous sommes à la recherche d'une photo et d'une copie de sa carte de Déporté. Nous contacter: [email protected]

est né le 15 juin 1891 à Rochechouart (87). Son père Léon est commis des Postes et Télégraphes et sa mère Anne-Marie née COLIN est sans profession. Ils sont domiciliés à Limoges (87).

Le 30 septembre 1930 il épouse Marcelle de LABERNARDIE à Meudon (92).

Ingénieur des PTT il est domicilié 7, rue de Marseille à Vichy (03). Il devient directeur du G.C.R d'Hauterive après la mutation du commandant ROMON à Paris.

Le G.C.R. (Groupement de Contrôles Radioélectriques) est basé au Château des Cours à Hauterive (03).
Sous le couvert d'écoutes de presse et d'écoutes commerciales pour le Gouvernement de Pétain, le GCR travaille en fait pour le 2ème Bureau français.
Quelques exemples
- établissement des schémas radio de la Gestapo et de la Wehrmacht
- analyse de l'ordre de bataille des forces allemandes
- interception des émissions allemandes et transmission à Londres
- transmission à Cadix de messages allemands pour décryptage «Enigma».

Il est arrêté par la Gestapo à son bureau à Hauterive le 14 décembre 1943 pour les motifs suivants selon sa déclaration:

«Avoir permis l'utilisation de véhicules automobiles sous ma dépendance pour le transport de matériel de radio destiné aux clandestins

Avoir couvert de mon autorité les études et la fabrication de matériel radio clandestin et avoir permis le passage dans les réseaux clandestins de personnel radio placé sous mon autorité

Avoir couvert l'absence et facilité la fuite par là même d'un membre de l'organisation résistante (capitaine des Transmissions Girard)».

Sont également arrêtés:


Selon une note des Renseignements Généraux en date du 23 août 1951, ces arrestations auraient été provoquées "par une dénonciation près des occupants d'un opérateur radio licencié peu de temps auparavant, ce dernier d'ailleurs a été condamné pour ce fait".


Ces personnes sont arrêtées sur dénonciation d'un ex-agent du G.C.R passé à la Milice, Max Guarrigues-Perrières, qui sera condamné le 28 novembre 1945 à 20 ans de travaux forcés et à la dégradation nationale à vie  par la Cour de Justice de l'Allier (Source: ROMON François Les écoutes radio dans la Résistance française 1940-1945 Nouveau monde Editions 2017).

Il est interné à la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03), avant d'être transféré le 28 décembre 1943 à Compiègne où il reçoit le n° 22.241.

Le 17 janvier 1944 il est déporté de Compiègne à Buchenwald où il arrive le 19 dans le convoi N° I.171. Il reçoit le matricule N° 40767 et après la quarantaine il reste au camp central de Buchenwald jusqu'au 13 décembre 1944, date à laquelle il est transféré au Kommando de Reichenau.

Reichenau: Kommando de Gross Rosen. Première mention le 3 décembre 1944, dernière le 29 mars 1945. Kommando situé dans l'ancienne Tchécoslovaquie, près de l'usine Getewent.
Source: Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


Il y est libéré le 9 mai 1945 selon son témoignage.

Il rentre de déportation à une date non connue.

Selon le Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 238651), il est homologué en tant que Résistant au titre de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française) et des D.I.R. ( Déportés et Internés de la Résistance).

La carte de Déporté Résistant N° 1.006.09628 lui est attribuée le 2 avril 1952 sur décision du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Il décède le 19 novembre1977 à Foulayronnes (47).


Sources:

- Archives Départementales de l'Allier 1289 W 91, 1580 W 1, 1756 W 2 N°971,

- Division des Archives des Victimes des Conflits Contemporains 21 P 610 450

- Etat civil de Rochechouart (87) et de Meudon (92).

- Livre mémorial de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Editions Tirésias 2004

- Mémorial Buchenwald Dora Kommandos  Association Française Buchenwald Dora et Kommandos

- Romon François GCR Arrestations 14 janvier 2008

- ROMON François Les écoutes radio dans la Résistance française 1940-1945 Nouveau monde Editions 2017

- Service Historique de la Défense (Dossier GR 16 P 238651)

©  AFMD de l'Allier